Traian Sandu

Université Sorbonne Nouvelle, Paris 3

Le fascisme roumain dans un contexte centre-européen : historiographie et problématiques

Résumé : Pour le fascisme roumain comme pour la plupart des autres champs historiographiques, 1989 représenta une césure importante à plusieurs titres. Dans la production domestique, c'est la fin du national-communisme qui dédouanait le fascisme de la Garde de fer de ses origines autochtones et l'attribuait à l'influence étrangère, italienne et allemande. Dans la production occidentale, l'amplification d'une réflexion sur les traits d'un fascisme générique font du cas roumain un exemple important et finissent par influencer la production locale, qui se remarque par une sorte de rattrapage théorique rapide et une production abondante.

Mots clés : fascisme, Roumanie, historiographie, entre-deux-guerres

https://doi.org/10.2298/BALC2152099S